Mon top 5 des séries qui m’ont appris des choses

Par défaut

Mon top 5 des séries qui m’ont appris des choses

C’est un peu étrange comme top, mais oui les séries peuvent parfois vous apprendre et vous faire découvrir des choses qui sortent de votre environnement.

Number 1 : Switched at birth

switched_at_birth-show

C’est même la série qui m’a fait penser à ce top. Il y a quelques jours je suis allée à Castorama et il y avait un employé sourd à la caisse (il y avait un panneau pour inviter les gens à parler en face de lui). Et je lui ai fait le signe « merci » quand il m’a tendu le ticket comme je l’ai appris dans cette série.
Ok, c’est anecdotique. Néanmoins, je me suis dit que cette série m’avait ouvert les yeux sur un autre monde : celui des sourds. J’étais sur le point de parler de handicap, mais ce serait aller contre l’idée même de la série qui montre bien le côté « fier d’être sourd ». Elle me fait réfléchir, en tant qu’être humain mais aussi en tant que possible parent : « qu’est ce que je fais si je découvre que mon enfant est sourd ? »
C’est une série qui passe sur ABC Family, pleine de bons sentiments et de clichés… mais rien que pour cette ouverture d’esprit, elle vaut le coup.

 

Number 2 : Mr. Selfridge

mr_selfridge_uk-show

Des séries de cette époque de l’Angleterre, il y en a plusieurs dont Downtown Abbey qui a un succès fou. Donc, c’est moins pour la découverte d’une époque globalement que pour sa présentation d’un business et d’un visionnaire. Je fais un job où je suis confrontée tous les jours à l’innovation, la performance, l’efficacité, le management et tous ces jolis mots du monde de l’entreprise. Voir une série où tous ces mots ont une réelle signification est fascinant.
On y voit un homme, un patron, qui instaure une vision paternaliste du management avec des nouveautés en termes de marketing et de merchandising !
Vous ne verrez plus les Galeries Lafayette ou le Printemps de la même façon  😉

 

Number 3 : The Tudors

the_tudors-show

Je connaissais vaguement l’histoire d’Henri VIII : ce qu’on apprend à l’école et les musées que j’ai visités à Londres. Avec cette série, j’ai bien approfondi cette connaissance. Certes, les scénarios sont un peu romancés et on est dans une interprétation de l’histoire. Néanmoins, en vérifiant (ce que je faisais souvent) avec Internet, on remarque que les faits sont bel et bien retranscrits dans la série.
La série est merveilleusement portée par Jonathan Rhys Meyers !

 

Number 4 : The Big C

the_big_c-show

Une série sublime qui te fait pleurer, il faut l’admettre, et qui t’ouvre sur les perspectives de la maladie. Tu n’apprends pas les tenants et les aboutissants du cancer, mais tu réalises que la maladie est vraiment une part intégrante de la vie, qu’elle peut te toucher sans prévenir et que tu dois t’adapter. Une vraie leçon de vie !

 

Number 5 : Oz

oz

Je cherchais une série qui me montrait la face noire de l’humanité. Difficile d’en trouver une que je n’ai pas déjà utilisée pour un autre top (skins, gossip girl, misfits) puis j’ai pensé à la plus noire de toutes : Oz.
Elle te montre les plus bas instincts des êtres humains : personne ne se sauve dans cette prison. « Tous des pourris » comme on dit.

Publicités

Mon top 5 des séries Girly

Par défaut

Mon top 5 des séries Girly

Tout d’abord, que veut dire « une série girly » ? Une série « girly », c’est une série qui s’adresse à un public de filles. Ok, c’est un peu simple comme définition. Mais cela veut surtout dire, que ça parle aux clichés sur les filles/femmes : amour, mode, secrets, passion, émotion, etc. En ces périodes de débats sur la « théorie du genre », on peut se poser la question si les séries « girly » ne sont pas un peu comme les catalogues de jouet pour Noël, un gros cliché qu’on aimerait voir disparaître… Néanmoins, j’ai grandi avec ces références (je jouais plus souvent à la Barbie qu’aux petites voitures, en toute honnêteté) et donc je suis dans la cible de ces séries. Je les apprécie pour ce qu’elles sont  : un bon divertissement qui fait appel à mon référentiel. Cela ne m’empêche pas de regarder d’autres types de séries pas girly du tout 😀

Number 1 : Desperate Housewives

desperate housewives season 1

C’est ma série girly préférée. J’ai regardé les 8 saisons et j’ai bien pleuré au dernier épisode… Elle était très bien ficelée, même si bien sûr, il y a eu des hauts et des bas.

Number 2 : Ugly Betty

ugly betty

C’est la série girly par excellence ! Une série sur une « outsider » dans le milieu de la mode avec des vraies méchantes et des beaux gosses. 😀 Mais ce que j’aimais particulièrement dans cette série qui a duré 5 saisons, c’est qu’elle sait ne pas se prendre au sérieux.

Number 3 : Grey’s Anatomy

greys anatomy

J’ai beaucoup de mal à regarder des séries « médicales », la vue du sang me faisant vite tourner de l’œil. Mais soyons honnêtes, il y a plus de scènes d’amour et d’engueulades dans Grey’s Anatomy que de scènes médicales. 😀 Une série qui fait plutôt appel aux côtés amour/passion/catastrophe des séries girly.

Number 4 : Drop Dead Diva

drop_dead_diva-show

Tellement chou cette série ! Une vraie piqûre de fraîcheur, d’humour et de simplicité. Je précise qu’il faut dépasser le 1er épisode avec ce moment un peu gênant au « paradis »…  🙂

Number 5 : 2 Broke Girls

2 broke girls

Je cherchais une cinquième série pour ce Top… mais je ne trouvais pas de série vraiment dans le même genre que les 4 précédentes. Alors j’ai pensé à 2 Broke Girls, une série trashouille (j’avoue que je comprends 70% des blagues sexuelles qu’elles font) portée par 2 actrices tellement drôles !!


Pour voir toutes les séries listées dans ce blog en girly

Elementary 3/5

Par défaut

elementary-showSynopsis :

Elementary reprend l’histoire de Sherlock Holmes après avoir été renvoyé de Londres à cause de son addiction à l’héroïne. Il se retrouve donc à New York dans un logement prêté par son père et avec un « sober companion » : un compagnon pour veiller sur lui et l’aider à rester dans le droit chemin après son passage en centre de désintoxication. Ce « sober companion » est Joan Waston, une ancienne chirurgienne.

Mon Avis : Lire la suite

Devious Maid 3/5

Par défaut

Désolée de la longue absence (3 mois) mais j’avais des choses persos à gérer. Je reviens donc avec des nouveaux articles pour continuer à vous guider dans le monde sériel.

devious_maids-showSynopsis :

Assassinats, secrets, scandales et chaos sont les ingrédients de cette série qui est une adaptation américaine d’une télénovela mexicaine. Devious Maids commence avec le meurtre d’une femme de ménage latino dans une banlieue américaine très riche. On y suit ensuite les histoires de cinq femmes de ménages latinos au service de riches de Beverly Hills au milieu de la tourmente.

Mon Avis : Lire la suite

Legit 4/5

Par défaut

legit-showSynopsis :

Un one-man-show australien de 30 ans, Jim Jefferies, essaye de trouver un sens à sa vie. Il est encouragé dans sa quête par son meilleur ami américain et le frère de ce dernier handicapé en fauteuil roulant pour cause de dystrophie musculaire avancée.

Mon Avis : Lire la suite

In the Flesh 4,5/5

Par défaut

in_the_flesh_uk-showSynopsis :

Après des mois de rééducation et de sevrage médicamenteux, Kieren, zombie de son actif, retourne auprès de sa famille dans un village encore bouleversé par la montée des zombies.

Mon Avis : Lire la suite

Bored to Death 3,5/5

Par défaut

bored_to_death-showSynopsis :

Après une rupture douloureuse, un écrivain trentenaire an galère (Jason Schwartzman) et avec un problème d’alcool décide de devenir détective privé comme l’un des personnages de ses romans et se retrouve embarqué dans des histoires loufoques avec ses 2 amis : Georges et Ray qui sont tout aussi loufoques.

Mon Avis : Lire la suite

Bilan des nouveautés de cette année 2012-2013

Par défaut

Il est temps de faire un bilan des nouveautés de cette année 2012-2013. J’ai mis le nombre d’épisodes à date et une note intermédiaire.

Il y a néanmoins 3 séries que j’ai tellement aimées que j’ai déjà fait des articles complets sur elles :

Les autres séries sont présentées là

Lire la suite