Outlander 3,5/5

Par défaut

outlanderSynopsis :

Claire Randall, une infirmière mariée pendant la guerre 39-45, se retrouve propulsée dans l’Ecosse de 1743 perdue et sans repères. Elle est rapidement obligée de se marier avec Jamie Fraser. Son cœur et son esprit sont alors tiraillés entre le désir, la fidélité, la survie et le besoin d’exister.

Mon Avis : Lire la suite

Publicités

The 100 4,5/5

Par défaut

the_100Synopsis :

Nous sommes presque 100 ans après que la terre ait été décimée par des explosions nucléaires. Les survivants, habitants de stations spatiales, se sont organisés pour survivre dans l’espace. Pour assurer la survie de l’espèce humaine, les dirigeants de l’Arche (nom donné à la méga station spatiale) décident d’envoyer 100 jeunes (moins de 18 ans) « délinquants » sur Terre pour tester sa viabilité.

Mon Avis : Lire la suite

Mon top 5 des séries Post-apocalyptiques

Par défaut

Mon top 5 des séries Post-apocalyptiques

1ère étape : définir une série post-apocalyptique. « Post » préfixe latin qui signifie « après » + « Apocalypses » qui par extension signifie la « fin du monde ». Donc simplement, une série post-apocalyptique présente ce qui se passe après la fin du monde. Certains m’en voudront de ne pas parler de The Walking Dead, mais ayant du mal à regarder des zombies, je ne l’ai pas vu.

 

Number 1 : Battlestar Galactica

battlestar galactica

Je pense que tout le monde s’accorde pour dire que c’est la meilleure série dans la catégorie post-apocalyptique et science-fiction. 😀

Cette série est réellement ce qu’on attend sur le traitement de la survie de l’espèce humaine après la fin du monde. Elle est portée par des personnages très forts mais pas caricaturaux qui ne se positionnent pas si simplement dans un univers binaire Bien vs. Mal.

Number 2 : Falling Skies

falling_skies-show

Honnêtement la seule série post-apo qui sorte un peu du lot ces dernières années. La survie de l’espèce humaine est traitée intelligemment, un peu comme dans Battlestar Galactica : comment on s’organise en fonction des compétences de chacun pour s’en sortir ? Néanmoins, elle a aussi ses défauts, et plus particulièrement le traitement de la famille dans la 1ère saison. Heureusement, au fil des saisons ce traitement est un peu moins mièvre. 🙂
Les extraterrestres sont très intéressants et on voit bien la touche Spielberg quand même.

Number 3 : Jericho

jericho

C’est la série qui m’a fait aimer les séries post-apocalyptique. Je pense que si je la revoyais aujourd’hui, elle me semblerait certainement un peu « fade » et clichée. Mais à l’époque (2006) elle m’avait fait beaucoup d’effet. On y retrouve tous les ingrédients de la série post-apo : un homme qui est un peu le sauveur pour une petite partie de la population, un complot, des explications qui tardent à arriver sur ce qui s’est réellement passé, une histoire d’amour avortée, des gens qui reviennent à leurs instincts primaires quand il n’y a plus de repères, etc.
La fin de cette série a été une déception pour beaucoup de fans : une fin bâclée car il fallait en trouver une en urgence.

Number 4 : The 100

the_100

Une nouveauté de l’année dernière qui est très sympathique. Elle passe sur la chaîne The CW… elle est donc un peu adolescente. Néanmoins, elle est très intéressante. Le bien et le mal sont traités de façon intelligente. Le scénario permet une montée en puissance tout au long de la 1ère saison… ce qui est aujourd’hui assez rare à trouver.

Number 5 : …

J’ai beaucoup de mal à trouver une 5ème série qui mériterait d’être dans ce top 5. Il y a eu beaucoup de séries post-apocalyptiques ces dernières années, certainement boostés par les succès de Battlestar Galactica et de Jericho. Mais peu ont réussi à sortir du lot. Revolution, Terra Nova, Under the Dome, V, Flashforward, The Event, etc. sont autant de séries qui parfois se laissent regarder et parfois sont juste insupportables.

The Americans 4/5

Par défaut

the americansSynopsis :

The Americans se déroule pendant la Guerre Froide au début des années 80. Elle raconte l’histoire de 2 espions du KGB infiltrés aux États-Unis comme un couple typique d’Américains. Ils assument une double identité « famille américaine avec leurs 2 enfants » le jour et « espions assassins » la nuit.

Mon Avis : Lire la suite

Mon top 5 des séries qui m’ont appris des choses

Par défaut

Mon top 5 des séries qui m’ont appris des choses

C’est un peu étrange comme top, mais oui les séries peuvent parfois vous apprendre et vous faire découvrir des choses qui sortent de votre environnement.

Number 1 : Switched at birth

switched_at_birth-show

C’est même la série qui m’a fait penser à ce top. Il y a quelques jours je suis allée à Castorama et il y avait un employé sourd à la caisse (il y avait un panneau pour inviter les gens à parler en face de lui). Et je lui ai fait le signe « merci » quand il m’a tendu le ticket comme je l’ai appris dans cette série.
Ok, c’est anecdotique. Néanmoins, je me suis dit que cette série m’avait ouvert les yeux sur un autre monde : celui des sourds. J’étais sur le point de parler de handicap, mais ce serait aller contre l’idée même de la série qui montre bien le côté « fier d’être sourd ». Elle me fait réfléchir, en tant qu’être humain mais aussi en tant que possible parent : « qu’est ce que je fais si je découvre que mon enfant est sourd ? »
C’est une série qui passe sur ABC Family, pleine de bons sentiments et de clichés… mais rien que pour cette ouverture d’esprit, elle vaut le coup.

 

Number 2 : Mr. Selfridge

mr_selfridge_uk-show

Des séries de cette époque de l’Angleterre, il y en a plusieurs dont Downtown Abbey qui a un succès fou. Donc, c’est moins pour la découverte d’une époque globalement que pour sa présentation d’un business et d’un visionnaire. Je fais un job où je suis confrontée tous les jours à l’innovation, la performance, l’efficacité, le management et tous ces jolis mots du monde de l’entreprise. Voir une série où tous ces mots ont une réelle signification est fascinant.
On y voit un homme, un patron, qui instaure une vision paternaliste du management avec des nouveautés en termes de marketing et de merchandising !
Vous ne verrez plus les Galeries Lafayette ou le Printemps de la même façon  😉

 

Number 3 : The Tudors

the_tudors-show

Je connaissais vaguement l’histoire d’Henri VIII : ce qu’on apprend à l’école et les musées que j’ai visités à Londres. Avec cette série, j’ai bien approfondi cette connaissance. Certes, les scénarios sont un peu romancés et on est dans une interprétation de l’histoire. Néanmoins, en vérifiant (ce que je faisais souvent) avec Internet, on remarque que les faits sont bel et bien retranscrits dans la série.
La série est merveilleusement portée par Jonathan Rhys Meyers !

 

Number 4 : The Big C

the_big_c-show

Une série sublime qui te fait pleurer, il faut l’admettre, et qui t’ouvre sur les perspectives de la maladie. Tu n’apprends pas les tenants et les aboutissants du cancer, mais tu réalises que la maladie est vraiment une part intégrante de la vie, qu’elle peut te toucher sans prévenir et que tu dois t’adapter. Une vraie leçon de vie !

 

Number 5 : Oz

oz

Je cherchais une série qui me montrait la face noire de l’humanité. Difficile d’en trouver une que je n’ai pas déjà utilisée pour un autre top (skins, gossip girl, misfits) puis j’ai pensé à la plus noire de toutes : Oz.
Elle te montre les plus bas instincts des êtres humains : personne ne se sauve dans cette prison. « Tous des pourris » comme on dit.

Mon top 5 des séries policières procédurales

Par défaut

Mon top 5 des séries policières procédurales

Petite précision : une série policière procédurale correspond à une série où les épisodes peuvent se regarder indépendamment les uns des autres avec des histoires complètes – de façon caricaturale, bien sûr, puisque pour comprendre les personnes c’est quand même mieux de tout regarder dans l’ordre. 😉
Je ne suis pas une grande fan de base de ces séries : CSI, Experts, etc. J’aime pas le côté noir, sombre, meurtre à gogo, etc. Mais j’ai quand même 5 petites séries qui me plaisent bien. 😀

Number 1 : Hustle

hustle_uk-show

Une série qui me manque terriblement… Des Robins des bois modernes, qui arnaquent les méchants pour leur soutirer de l’argent pour eux d’abord et parfois quand même pour rétablir la justice !
Une série imaginative, des acteurs formidables, la petite touche d’humour anglais que j’aime tant, en résumé une série que j’AdoOoooOOOoooooOOOore !!

Une fois n’est pas coutume, j’ai trouvé le 1er épisode en entier sur youtube (est-ce que je peux avoir des soucis en le mettant là ?).

Number 2 : Lie to Me

lie_to_me-show

La série est finement menée par ces 2 acteurs principaux qui amènent une réelle leçon d’humanité (et surtout de sa complexité). Les histoires de chaque épisode sont intéressantes et regarder Tim Roth se démené pour être le plus antipathique possible est jouissif. Et le côté « scientifique » derrière tout ça est fascinant !

Number 3 : The Mentalist

the_mentalist-show

Une petite chouchou, je ne connais personne qui déteste The Mentalist, surtout auprès des femmes… Il faut avouer qu’il est très beau quand même… 🙂 J’aime beaucoup ce personnage atypique qui se fout des conventions sociales et qui fait tourner tout le monde en bourrique. La dernière saison est assez étrange mais j’aime beaucoup comment la relation Lisbon / Jane a évolué au fil des saisons.

Number 4 : White Collar

white_collar-show

Cette série est assez « simplette », mais alors là aussi, j’avoue que le physique du personnage principal y est pour quelque chose… 😀
Néanmoins, ce que j’apprécie aussi dans cette série c’est le côté crime des « cols blancs » : moins de sang, moins de meurtres, moins de violence, et donc, beaucoup plus de finesse, d’humour et de lumière…

Number 5 : Medium

medium-show

Parce qu’un de mes TOP 5 ne serait pas complet s’il n’y avait pas une « vieille » série, je rajoute Medium ! J’ai suivi cette série dans la Trilogie du Samedi sur M6 et j’ai adoré cette femme « comme les autres » qui se retrouvent avec un pouvoir qui la dépasse. Une série tellement émouvante. Sans faire de spoiler (mais ceux qui auront vu, comprendrons), j’ai pleuré 20 minutes à chaudes larmes pour le « series finale ».

Elementary 3/5

Par défaut

elementary-showSynopsis :

Elementary reprend l’histoire de Sherlock Holmes après avoir été renvoyé de Londres à cause de son addiction à l’héroïne. Il se retrouve donc à New York dans un logement prêté par son père et avec un « sober companion » : un compagnon pour veiller sur lui et l’aider à rester dans le droit chemin après son passage en centre de désintoxication. Ce « sober companion » est Joan Waston, une ancienne chirurgienne.

Mon Avis : Lire la suite

Under the Dome 2,5/5

Par défaut

under_the_dome-showSynopsis :

La ville de Chester’s Mill dans le Maine est une petite ville « normale » et sans soucis. Elle se retrouve confrontée à un phénomène étrange quand elle est coupée du reste du monde par un dôme immense et transparent. Les habitants doivent apprendre à vivre ainsi car personne ne sait d’où vient ce dôme et combien de temps il restera.

Mon Avis : Lire la suite