Pourquoi je suis tellement accro aux séries ?

Par défaut

Je voulais commencer mon article par « Pourquoi sommes-nous sommes aussi accros aux séries ? »  et je me suis dit que je n’étais pas en capacité de parler pour tout le monde mais uniquement pour moi.

Donc je vais tenter d’expliquer ici, [mode psychanalyse on] pourquoi les séries ont un tel effet d’addiction chez moi ?
J’ai recensé 4 effets :

 

 

monde

Un des éléments les plus fascinants dans les séries, c’est bien la découverte de « mondes » différents. (j’avais déjà fait un article sur le sujet) J’entends par « mondes » des pays différents, des cultures différentes, etc.
Quel plaisir de découvrir des villes américaines comme New York dans How I Met Your Mother ou de White Collar, Miami dans Burn Notice, le Londres actuel de Sherlock ou celui du siècle dernier de Mr. Selfridge et toutes ces villes de banlieue américaine qui ne sont pas vraiment positionnées mais qui sont typiques : Desperate Housewives, Suburgatory, Cougar town, etc.
Les « mondes » différents c’est aussi les mondes « imaginaires » issus de l’esprit de scénaristes et de réalisateurs (ou d’écrivains dans le cas d’adaptation 😉 ) qui ont vraiment une imagination débordante : le monde complet et fantastique de Games of Throne, le futur déprimant (car quand même l’humanité a été réduite à quasi-néant sur un vaisseau…) imaginé dans Battlestar Galactica, la cohabitation extraterrestre du futur de Defiance ou celle impossible de Falling Skies ou de V, un monde où la terre est de nouveau habitable après 900 ans dans The 100, etc.
De plus, les séries permettent aussi de découvrir ou redécouvrir le passé et/ou l’histoire. La différence que je fais entre les deux c’est que l’histoire c’est celle qu’on lit dans les manuels d’Histoire, le passé correspond plus aux histoires de monsieur et madame tout le monde dans le passé…
Par exemple, j’ai vraiment redécouvert l’histoire de Henri VIII dans The Tudors et j’ai même découvert l’histoire de Spartacus dans Spartacus : blood and sand (même si je suis d’accord que c’est très romancé, l’ensemble des personnages principaux ont vraiment existé !). Les histoires dans le passé comme Dowtown Abbey, Mr. Selfridge, Upstairs Downstairs nous replongent dans notre passé d’avant les guerres mondiales, un monde où même si les préoccupations personnelles étaient les mêmes (amour, amitié, haine, etc.) les préoccupations du quotidien étaient quand même bien différentes. Les séries des années après-guerre : Pan Am, Mad Men, The Americans, Halt and catch fire, etc. nous plongent aussi dans un passé qui nous semble très éloigne alors qu’il date de 30 à 50 ans seulement…
En résumé, les séries sont un moyen pour moi de m’évader dans des univers qui me sont complètement inconnus.

psy

Je vais faire un aveu : j’ai une vie tout à fait « ordinaire ». En bref, je ne connais pas tous les méandres de la psychologie humaine par expérience. Ainsi, découvrir des personnalités, des traumatismes, des addictions, des besoins, etc. que d’autres personnes peuvent vivre est une source d’enrichissement je trouve.
Découvrir dans Dexter, la psychologie d’un psychopathe qui essaye d’avoir une vie « ordinaire » en plus de sa vie de meurtrier est fascinant. Comment peut-on avoir ce besoin au plus profond de soi de tuer et de faire du mal ?
Découvrir les méandres de la psychologie humaine dans Oz est terriblement jouissif. Qu’est-ce-que l’humanité a de pire à nous montrer ?
Skins est à ce titre le plus grand exemple d’exploration de la psychologie humaine : déchéance, drogue, violence, indifférence, amour, amitié, perte complète d’esprit d’analyse, perte complète d’estime de soi, etc. Même si les personnages sont des adolescents (et que pour ma part, je suis sortie de l’adolescence depuis assez longtemps maintenant… :() on se rend compte que leurs sentiments, psychologie et actions sont bien des extrêmes de ce que l’on ressent tous.

recul

Dans le même esprit que le point précédent, avec une vie tout à fait ordinaire, on a parfois tendance à s’apitoyer sur soi assez vite pour des choses insignifiantes.
Parfois avec les séries, on prend un peu de recul et on se pose des questions sur soi-même.
Et si mon enfant devenait sourd ? Comment je réagirais ? Est-ce que je précipiterai sur un implant cochléaire ou je lui laisserai la possibilité de vivre dans la communauté sourde comme le propose Régina la mère de Daphné dans Switched at Birth ? Cette série m’a aussi permis de juste savoir qu’il existait une communauté sourde fière de son langage des signes.
Qu’elle serait aussi ma réaction face à la différence ? Une différence qui est poussée à l’extrême dans In The Flesh. Comment accepter l’autre qui a été une source de souffrance et de haine ?
The Big C est un autre exemple de cette prise de recul. Même si la série tire sur les ficelles de l’émotion, on est obligé de se poser la question : et si c’était moi ? et si c’était quelqu’un que je connais ?

 

detente

Soyons honnêtes, les séries sont aussi un bon moyen parfois de mettre son cerveau en mode off. Nous avons tous besoin de temps en temps de rigoler des autres : de leur famille dans Modern Family, de leurs combats dans Ugly Betty, de leurs malheurs en amour dans How I Met your Mother, de blagues plus ou moins salaces dans 2 Broke Girls, de leur inadéquation au monde dans Selfie, de leur politiquement incorrect dans Legit ou The Office, etc.
Nous avons aussi besoin de se détendre avec des séries qui parlent d’histoires d’amour, de vengeance, de gloire et de beauté (oui oui 😉 vous avez la référence) : Revenge, Grey’s anatomy, Gossip Girl, etc. Souvent elles rentrent dans la catégorie girly aussi. 😀 Je suis transportée dans un monde complètement irréel qui est « facile » et « factice ».

 

 

N’hésitez pas à faire part des « effets » que les séries peuvent avoir sur vous en commentaires !

Publicités

Mon top 5 des Teen Drama

Par défaut

Mon top 5 des séries pour ados ou « Teen Drama » (à l’américaine)

En lien avec le blog de kimysmile, je vous propose un petit top 5. Si ça marche, j’en ferais d’autres.

Number 1 : Glee

glee-show

Même si elle a eu des hauts et des bas, j’aime beaucoup cette série qui traite de l’adolescence en musique. 😀 J’aime son côté décalé avec des gens qui sont rarement les premiers rôles dans les séries : handicapés, homo, « losers », etc.

Number 2 : Skins

skins_uk-show

Cette série est trash et violente dans son traitement de l’adolescence. Elle la montre sous son pire aspect : drogue, dépression, sexe, violence, solitude, agression et surtout perte de repères. J’aime beaucoup cette série pour son côté cru, même si parfois elle fait peur. De plus, elle sait se renouveler au fil des saisons.

Number 3 : Awkward

awkward-show

Cette série est juste tellement rafraîchissante ! Une adolescente normale, dans une école normale, avec des histoires d’amour et d’amitié normales, etc. J’aime particulièrement ce côté simple, drôle, léger, délicat, etc. La 3ème saison est vraiment intéressante avec cette exploration du caractère de Jenna. Bref, j’ai été très emballée par cette série d’ados.

Number 4 : Gossip Girl

gossip_girl-show

Alors là, j’ai un risque de me faire pourrir, car cette série a vraiment eu des hauts (au début) et beaucoup de bas. Mais je suis restée attachée à ces personnages et cette vision de la jeunesse dorée de New York.

Number 5 : Veronica Mars

veronica_mars-show

C’est la série qui m’a fait tomber dans mon addiction aux séries ! Au fin fond de la Finlande (échange Erasmus), par des temps très froids, je me suis retrouvée à voir les 3 saisons en quelques jours. Et je suis devenue accro.
Pour me préparer à la sortie du film (qui j’espère sera au cinéma et pas en VOD), j’ai revu toutes les saisons (ou presque). Elle est vraiment bien, même si elle a un peu vieilli. 🙂


Pour voir toutes les séries listées dans ce blog en teen drama

Awkward 4/5

Par défaut

awkward-showSynopsis :

Racontée à la 1ère personne par Jenna, cette série commence par le malentendu qui va changer la vie de Jenna : suite à un accident, tout le monde croit qu’elle a essayé de se suicider.

Mon Avis : Lire la suite

90210 2,5/5

Par défaut

90210-showSynopsis :

Une version contemporraine de la célébre série de notre enfance/adolescence, « Beverly Hills, 90210 », 90210 présente l’histoire de ce lieu mythique avec les yeux d’une nouvelle génération d’adolescent. La série tourne principalement autour de la famille Wilson qui vient d’emménager à Beverly Hills.

Mon Avis :

Lire la suite

Pretty Little Liars 3/5

Par défaut

pretty_little_liars-showSynopsis :

Basé sur un livre, Pretty Little Liars suit les aventures de quatre meilleures amies (Spencer, Hanna, Aria et Emily). Leur monde et leur amitié s’écroulent après la disparition de leur « leader » (Queen Bee), Alison. On les retrouve 1 an après cette disparition quand elles se retrouvent et qu’elles commencent à recevoir des textos de « A » qui menacent de révéler leurs secrets quel seule Alison connaissait.

Données techniques :

3 saisons – 2010-present – ABC Family – I. Marlene King

http://sharetv.org/shows/pretty_little_liars

Mon Avis : Lire la suite

Greek 2/5

Par défaut

Puisque hier j’ai parlé de Glee aujourd’hui c’est Greek 😀

greek-showSynopsis :

Cette série parle d’une sœur très sociale et très jolie et de son frère plutôt geek et ingénieur qui tentent de se faire accepter et de percer dans le milieu des associations étudiantes (les « fraternités ») de leur université. Cette série raconte donc l’univers infernal de ses associations qui ont tout pouvoir dans l’université de Cyprus-Rhodes.

Données techniques :

4 saisons – 2007-2010 – ABCFamily – Patrick Sean Smith

http://sharetv.org/shows/greek

Mon Avis : Lire la suite

Glee 4/5

Par défaut

glee-showSynopsis :

Glee raconte l’histoire d’un professeur d’Espagnol qui tente désespérément de redonner toute sa gloire au club de chant de son école (Glee Club). Sauf que ce club n’attire que des loosers. Il va réussir à réunir plein de jeunes très différents et à les motiver pour tenter de gagner les concours régionaux de chant.

Données techniques :

4 saisons – 2009-present – FOX – Ryan Murphy, Brad Falchuk, Ian Brennan

http://sharetv.org/shows/glee

Mon Avis : Lire la suite

Gossip Girl 3,5/5

Par défaut

gossip_girl-showSynopsis :

Basé sur les livres à succès du même nom, cette série offre aux téléspectateurs une plongée dans la jeunesse dorée des adolescents de l’Upper East Side de New-York. Entre soirées, alcools, sexe et complots, cette jeunesse est décrite avec soin.
L’histoire est écrite par Josh Schwartz et Stephanie Savage, et réalisé par Mark Piznarski qui a travaillé sur des séries comme Everwood et Veronica Mars.

Données techniques :

6 saisons – 2007-2012 -The CW – Stephanie Savage  – Josh Schwartz

http://sharetv.org/shows/gossip_girl

Mon Avis :

Le teen drama par excellence !
Cette série vise certainement les ados mais même sans être ados on se laisse embarquer dans cette vision cynique de la jeunesse dorée. On se dit que finalement ce n’est pas si le rêve que ça…
Les personnages deviennent plus complexes avec les saisons et prennent un peu en profondeur. Heureusement me direz-vous. 😉
C’est une bonne série divertissante qui permet aussi de voir New-York sous des angles différents de ce qu’on voit d’habitude.

Et en lien, un très bon article sur cette série (il faut être à jour pour lire la note, ou alors ne pas avoir peur des spoilers) : http://seriestv.blog.lemonde.fr/2013/01/06/gossip-girl-conclusion-sur-une-note-litteraire/

Les séries du même genre :

Veronica Mars, 90210, Greek, One Three Hill, et toutes les séries qui parlent d’ados.

Les notes :

  • Sollicitations des rires et sourires : 3/5
  • Sollicitations des larmes : 2/5
  • Sollicitation des neurones : 1/5
  • Sollicitation de l’adrénaline : 0,5/5
  • Ma note de cœur : 3,5/5
  • Taux d’addiction : 70%

La catégorisation :

  • Teen Drama
  • Girly
  • New-York
  • Jeunesse dorée
  • Romance
  • Amitié